La germination

Tous les ans, le taux de germination de chaque lot doit être défini.

Ainsi un échantillon le plus représentatif possible de chacun d'entre eux est prélevé et mis en culture selon les recommandations de l'ISTA (International Seed Testing Association) qui précise pour chacune des variétés :

  • Le substrat à utiliser (buvard, sable, terreau…). Sur certaines variétés à grosses graines nous faisons les tests en terreau pour être au plus proche des conditions de la terre et des jardiniers.
  • Les recommandations à suivre pour lever la dormance (par exemple pré-réfrigérer, lumière...)
  • La température ou l'alternance de température à respecter (par exemple de 20 à 30°C)
  • Les dates du 1er et du dernier comptage (entre 3 et 35 jours après le semis)

Nous obtenons ainsi le taux ou % de germination que nous indiquons sur chaque sachet de graines et qui correspond donc au nombre de graines susceptibles de germer. 

Ce taux est indispensable pour la commercialisation des graines. En effet il doit être supérieur ou égal au taux fixé par le Groupement National Interprofessionnel de Graines et plants (GNIS).

Pour les principales espèces de légumes, il existe un taux minimum légal de germination qui va de 65 % pour l'aubergine, la carotte, la mâche, le persil, à 80 % pour le concombre, le navet, le pois, le potiron. Pour les autres espèces, il n'y a pas de norme officielle : c'est la règle de bonne conduite qui s'applique : la semence doit germer ''suffisamment''.

Nous allons plus loin en fixant un taux de germination minimum plus élevé que le taux de germination officiel légal.
Par exemple, notre taux de germination minimum pour les Tomates est de 90% !